La Nuit des murmures / Constantinople, Savina Yannatou et Les Souffleurs commandos poétiques / MUSIQUE ET POÉSIE

La Nuit des murmures / Constantinople, Savina Yannatou et Les Souffleurs commandos poétiques / MUSIQUE ET POÉSIE

Une co présentation Les Escales Improbables de Montréal et Constantinople.

À l’image de ce festival pas comme les autres qu’est les Escales Improbables, La Nuit des murmures vous plonge dans une atmosphère particulière où se mêlent musique et poésie. Laissez-vous prendre par la main par Les Souffleurs commandos poétiques et leurs rencontres poétiques fortuites. Savourez les mélodies, entre Orient et Occident, de l’Ensemble Constantinople et de la superbe chanteuse grecque Savina Yannatou. D’une escale poétique à une autre, voyagez dans un univers lyrique unique jonché de multiples surprises. Et si sons et vers ne vous rassasient pas, une petite restauration vous sera proposée pour un vrai moment de convivialité. Sortez du quotidien pour une soirée aux 1000 et une sonorité.

  • LA NUIT AUX 1000 OREILLES

De Constantinople et Savina Yannatou
MUSIQUE ET POÉSIE / MONTRÉAL ET GRÈCE

« La nuit aux mille oreilles » se présente comme un hommage à la musicienne et poète grecque Sappho.

Sur l’île de Lesbos, la poétesse écrivait :

« Je pense qu’en d’autres temps, quelqu’un se souviendra de nous »

Un vers qui a inspiré le directeur artistique de l’ensemble Constantinople, Kiya Tabassian, pour la conception de ce programme. Des neuf livres de poèmes qui composent l’œuvre de Sappho, il demeure quelques centaines de vers miraculeusement sauvés des avatars de l’Histoire, mais il ne reste plus de traces de sa musique. Constantinople n’en a pas moins fait une reconstitution imaginaire à partir de fragments musicaux de la Grèce Antique du VIesiècle avant Jésus-Christ jusqu’à l’Antiquité tardive.

Et comme la restauration d’une fresque en morceaux, Kiya Tabassian a comblé les manques par des improvisations et parfois des compositions pour instruments persans, viole de gambe et clarinette basse.

Portée par la grande chanteuse grecque Savina Yannatou et la présence scénique de la canadienne D.Kimm, sublimée par la musique de l’ensemble Constantinople et la clarinette de Lori Freedman, la voix amoureuse de Sappho est bien là.

Constantinople

Parole de Kiya Tabassian, directeur artistique de Constantinople:

« De personnage historique à personnage mythique le pas est mince et le temps stimule l’imaginaire. D’autant plus lorsque les écrits, rares, deviennent support et non plus témoin. Poétesse, musicienne, rebelle et exilée, Sappho a marqué de son influence le genre de la poésie et la force de son personnage, devenu symbole, inspire encore la littérature plus de 2000 ans après sa mort.

À la lecture des rares fragments poétiques parvenus jusqu’à nous, j’ai été particulièrement touché et même frappé par la clairvoyance de l’une de ses phrases ressemblant à s’y méprendre à une prévision oraculaire :

« Je pense qu’en d’autres temps, quelqu’un se souviendra de nous »

Elle établissait alors une connivence entre elle et nous, public de toutes les époques, par-delà les siècles. Cette dimension intemporelle d’un personnage de conviction m’a particulièrement touché et la nécessité de lui consacrer un projet est rapidement apparu comme une évidence.

La poésie de Sappho reflète une grande sensibilité, un talent détaché du rôle assigné aux femmes de son époque. Comme il ne reste aucune trace de sa musique, nous avons fait appel à des fragments musicaux de différentes périodes datant de l’Antiquité Classique à l’Antiquité tardive (VIIesiècle av. J.-C. au IIIesiècle) pour constituer un matériau de base. Grâce à cette trame originelle réarrangée par nos soins, nous avons tenté de créer un univers sonore qui raconte et accompagne les poèmes de Sappho.

Tout au long du processus de création, en manipulant des écrits anciens, nous avons senti peser sur nos épaules le poids d’une histoire faite d’épopées, à laquelle Sappho apporte une humanité à la fois éthérée et profonde. Manipuler pour la première fois des manuscrits de plus de 2600 ans nous a confrontés à notre propre fragilité. Les fragments auxquels nous avons eu accès étaient incomplets : ce programme est donc le fruit de tout un travail d’imagination et de création pour combler les vides et interpréter ce qui aurait pu être. A mi-chemin entre archéologie textuelle et création musicale, il nous fallait comprendre ce passé lointain, nous l’approprier tout en le respectant. L’œuvre originale ainsi créée se place donc en droite lignée avec notre démarche artistique et offre des ouvertures audacieuses vers les improvisations de musique contemporaine. »

Site internet de Constantinople

  • EMBUSCADES ET PRIVILÈGES

Les Souffleurs commandos poétiques
POÉSIE / FRANCE

reverberes

Depuis plus de 10 ans, Les Souffleurs commandos poétiques sont réunis autour d’une « Tentative de ralentissement du monde ».

Ils inventent un ensemble de gestes, œuvres, installations, écritures, performances, processus contaminants et regards autour d’une « pensée de la vitesse », et sont animés par la conviction qu’il y a urgence pour la civilisation occidentale à réintroduire de la durée dans le temps. Avec la posture provocante de la tendresse, les Souffleurs chuchotent, à l’aide de longues cannes creuses (les « rossignols »), des secrets poétiques. Au détour d’une table ou derrière un muret, ils distillent leurs étonnantes interventions aux oreilles de quelques privilégiés. Dans différents lieux et moments de notre Nuit des murmures, laissez-vous surprendre, en solitaire ou en groupe réduit, par les souffles poétiques de nos commandos avertis. Lorsque vous vous y attendrez le moins, ils sauront vous susurrer des secrets poétiques, philosophiques et littéraires leurs plus beaux textes. Laissez-vous surprendre!

Site internet des Souffleurs commandos poétiques

  • A propos de Constantinople :

« Des artistes à qui on peut, sans hésiter, décerner cinq étoiles. » - Guy Marceau, La Presse (Quebec)

« Très intense, très profond, très vrai, une soirée quasi miraculeuse… De retour chez moi, il m’était impossible de dormir : au plafond de bonheur. Vraiment, ça fait longtemps que je n’ai pas ressenti cela dans un spectacle. » - Chantal Jolis, Radio-Canada

« Constantinople presented a convincing evening of exquisite music-making. » – Vancouver Sun

« Ils nous ont transportés bien loin ces artistes. Loin dans le temps, loin dans l’espace… et en toute simplicité. Chapeau! » - L’Union

« Rien de superficiel dans leur musique. » - Le Devoir

« Une approche libre et rigoureuse à la fois. » - La Scena Musicale

« Ils nous ouvrent les portes d’un jardin extraordinaire. » - CBC/Radio-Canada

« Constantinople est un des meilleurs ensembles de musique ancienne au monde » - The Weekend Planet, ABC (Australian Broadcasting Corporation)

« S’en dégage une musique libre et subtile que l’on voudrait jamais arrêter d’écouter. » - Ici

« Une heure et demie d’échanges intenses et improvisés entre deux musiciens qui se connaissent par cœur… ces musiciens précieux n’ont pas fini de faire parler d’eux. » – Mondomix

  • Aussi dans la Presse :

« Savina Yannatou a un sens musical extraordinaire, mais avec beaucoup de retenue. Elle laisse la musique faire son charme. Elle est un caméléon : espiègle, sexy et abondamment dotée en intelligence musicale. C’est une artiste étonnante. » – John Slavin, The Age, Australie

« Une voix idéale. On ne peut que présumer que cette chanteuse grecque a reçu un don des dieux. » – Roberto Villareal, Diario de Burgos, Espagne

« Cette chanteuse, c’est Savina Yannatou, qu’on pourrait comparer à Loreena McKennitt par la beauté de la voix, l’ouverture d’esprit et les connaissances musicales. De formation classique, elle a marié musiques moyen-orientale et occidentale jusqu’à pencher vers le jazz contemporain et l’improvisation» – Marie Christine Blais, La Presse, Canada

«  Sur les marchés, les terrains vagues, dans le brouhaha des cocktails et sauteries culturelles, les sourires s’illuminent, les yeux s’écarquillent au passage des Souffleurs. » Cathy Blisson, Telerama, France

« Les Souffleurs commandos poétiques s’inscrivent dans l’évidence du clignotement général du monde, usent de la nécessité vitale du droit d’irruption poétique (et) pratiquent l’art contre le divertissement, l’essentiel contre le stratégique, le jubilatoire contre le conventionnel.» Olivier Comte

  • Ils ont accueilli La Nuit aux 1000 oreilles :

-      Les Flâneries Musicales de Reims, 2011

-      Société de musique contemporaine du Québec, dans le cadre du Festival international Montréal/Nouvelles Musiques 2009

  • Ils ont accueilli Les Souffleurs commandos poétiques :

-      Sakura zensen – Avancée du front de floraison (Création franco-japonaise, en collaboration artistique avec la Tokyo Theatre Company KAZE) Japon, 2013

-      Roppongi Art Night, Nuit Blanche Tokyo, Japon, 2013

-      Souffles marocains, pour le Festival Awaln’art, Marrakech, Maroc, 2012

-      Promenades nocturnes, Noche Blanca, Burgos, Espagne, 2011

-      Commando féminin, Festival Feministaldia, San Sebastian, Espagne, 2012

-      Ralentissement brésilien, FIAC Bahia / Salvador de Bahia & Tempo Festival / Rio de Janeiro, Brésil, 2012

-      Chuchotements polyglottes dans le cadre de « Many spoken words » – les jeudis littéraires au MUDAM Musée d’art moderne Grand-Duc Jean, Luxembourg, 2012

  • Où et quand ?

Bain Mathieu, le lundi 09 septembre à 19h (ouverture des portes à 18h)
Tarifs (Taxes incluses, frais de service en sus)
25$ Régulier
18$ Réduit (étudiants  /justificatif requis)
Placement libre

  • Points de vente

Port de tête – 262, av du Mont-Royal E,  Montréal

Escales Improbables de Montréal, 2025 rue Parthenais
L’oblique – 4333 Rue Rivard, Montréal
Volume – 277 Rue Sainte-Catherine Est, Montréal

Ce spectacle est présenté a Montréal avec le soutien de Le Vivierlogo