Emmanuel Jouthe a commencé sa carrière en tant que danseur. Très rapidement, il cofonde la compagnie Danse Carpe Diem et s’y démarque comme chorégraphe/interprète. Son vocabulaire chorégraphique unique, croisant énergie vive et intensité dramatique, est rapidement remarqué par les producteurs nationaux et internationaux. Il entame alors de nombreuses collaborations et, au cours des dix dernières années, réalise plus d’une quinzaine de pièces qui viennent alimenter son répertoire. Aujourd’hui, Emmanuel Jouthe compte parmi les chorégraphes reconnus du paysage chorégraphique québécois.

Quelles sont vos sources d'inspirations récurrentes lors de votre processus de création ?

Je suis fréquemment touché et attiré par la beauté. La beauté foisonne et se dégage dans l’espace et dans le temps. Nous pouvons la retrouver dans tout angle de vue inhabituel partagé. Mon environnement de travail est tout aussi important. Je suis également influencé par la personnalité et la vitalité des gens avec qui je travaille et collabore. Leurs voix, expériences de vie et même leurs vulnérabilités sont des forces qui me font regarder l’humain de plus près.

Si vous n’aviez que trois mots à choisir pour définir votre travail, lesquels choisiriez-vous ?

Relationnel, Sensoriel, Sensible

 

Pour paraphraser Simone de Beauvoir: naît-on artiste ou le devient-on ?

Je crois que nous naissons artistes. Je crois qu’avec le temps, cet état d’être, cette oscillation du sensible, peut soit s’encrer en nous ou s’immobiliser, se cristalliser, tout dépendant de notre cheminement de vie.

Dans vos rêves les plus fous, quel est l'endroit improbable où vous aimeriez présenter une de vos oeuvres (et quelle serait-elle) ?

La nuit, je rêve de présenter un triple duo dansé par deux humains, deux robots et deux primates. Il fait chaud, c’est le soir, et c’est présenté sur la scène d’un vieux théâtre de l’antiquité, soit à Orange ou à Vérone. Le jour, (parce que maintenant il m’arrive de faire de courtes siestes…), j’hallucine présenter ÉCOUTE POUR VOIR, courte pièce solo pour un spectateur, devant le pape François, l’empereur Akihito et un cavalier des steppes mongoles.

Site internet: http://www.emmanueljouthe.com/
Facebook: https://www.facebook.com/dansecarpediem/
Vimeo: https://vimeo.com/emmanueljouthe

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
MTO_707X132.jpg
© Les Escales Improbables 2018. Tous droits réservés

EIM | 1805 rue Fullum, Montréal, Québec, H2K 3M9 Canada | +1 (514) 313-6667